26 février 2006

Chez les islamistes ! Mon témoignage 1 ère partie

D'abord mes mésaventures sur le forum Libertyvox

J'ai tenté quelques dialogues sur le forum Libertyvox, un endroit mal famé pour les musulmans semble-t-il, mais j'ai trouvé interessant de pouvoir m'entretenir avec des gens à priori totalement allergiques à l'Islam !
Malheureusemnt, à peine quelques jours de dialogues, pourtant intéressants, m'ont été autorisés, avant de subir un "bannissement" pour cause de manque de clarté dans mes propos, de non réponses claires et d'esprit fuyant !

Je suis tombé sur un site de gens "éclairés" qui vous envoient des arguments/bazooka, et vous détruisent avant d'avoir dit ouf ! Ou vous bannissent si vous avez l'audace de ne pas être d'accord !
J'ai pourtant trouvé des personnes qui semblaient ouvertes à un esprit d'ouverture...Mais difficile d'avancer avec Mm Delcambre, qui pense que nécessairement, compte-tenu de ses brillantes thèses, soit vous êtes faux, soit vous cachez votre jeu, mais puisque vous êtes musulman, on ne peut pas dialoguer avec vous !

Curieux personnages qui vous contraignent à l'inimitié ! Qui vous renvois dare dare dans le camp ennemi !
Et qui se gausse de l'absence de musulmans dénonçant les archaismes et les violences...mais dès qu'il en apparait un, et bien on tire à vue, en ne lui laissant surtout pas le temps de parler...

Je remercie néanmoins certains qui ont paru plus ouverts au débat et plus courtois !

...........................................................................................................................................

Chez les islamistes ! Mon témoignage 1 ère partie

Contrairement à ce que l'on pense, on ne nait pas tatoué définitivement ceci ou cela, non plus que nos gènes ne nous prédisposent et nous enferment dans l'islamité radicale.

Vous aurez l'occasion de trouver sur mon blog un narratif complet de mon expérience. Mais comme la curiosité vous pique je vais vous satisfaire un peu !

C'est dans un pays africain qu'en 1993 j'ai séjourné dans un camp, non militaire je précise, mais de formation idéologique islamiste. J'y étais naïvement pour renforcer mon arabe et surtout ma connaissance du Coran et de l'Islam. Nous étions encadré par des enseignants égyptiens. Notre groupe était constitué par des soudanais, des algériens, des gabonais, des français, et pas que de banlieue...et... un groupe d'une trentaine d'américains "Black muslims" !

Notre formation était intensive, très orientée "frères musulmans" et Sunna, bien que non wahabbite. Nous avions une vie communautaire, marquée par les comportements extravagants et parfois comiques de ces américains au racismes anti blancs virulent, même envers les musulmans!

Ce qui m'a le plus marqué dans cette vie communautaire, c'était principalement :

- les échanges entre les étudiants : nous étions des jeunes littéralement fasciné par le sens total et intense que donnait à notre vie le dévouement pour la Cause de l'Islam. Notre vie antérieure nous paraissait fade. Le monde occidental et son système de consommation paien et impie, nous semblait sans substance, sans virilité ni héroisme. Nous étions nourris de récits de martyrologie, des saints exemples. Des "vétérans" dans le groupe nous racontaient leurs combats, particulièrement en Bosnie. D'autres étaient en transit pour le Pakistan, ou en revenaient, notre centre faisant office de zone tampon.

- Les récits des vétérrans nous tiraient des larmes. Le martyr vécu par les musulmans, depuis les croisades cannibales et les croisés pataugeant dans le sang des croyants dans le mausolée d'Omar à Al Qods, la colonisation ménées par les prêtres, les armées et les francs maçons pour piller les ressources, diviser et détruire de l'intérieur le monde musulman, le complot mondial dévoilé par le protocole de Sage de Sion, l'appui aux dictateurs et divers hommes de pailles corrompus dans tout le monde arabo-musulman, l'appui à la dynastie des Ibn Séoud en Arabie pour garder la main mise sur le pétrole et détruire le patrimoine musulman ( les Sunnites saoudiens sont en train de détruire les lieux, vestiges, cimetières, toutes traces historiques des débuts du monde musulman à la Mecque et Médine, en construisant à la place des palaces, des McDo et des Pizza hut Hallal)...le double discours de la démocratie et la gestion crasse des intérêts mercantile qui a permis le maintien de hassan II et ses geôles médiévales, de Ben Ali et son régime muselé et entraîné par les corps d'élite français... La dénégation de la contribution de l'Islam à la civilisation universelle, le mépris des citoyens algériens français après la guerre d'Algérie, sans parler des tortures abjectes pratiqués par les serbes ivres sur les hommes et femmes bosniaques...et j'en passe...

- Tout cela créait un pathos terrible ! Une haine générale de l'Occident s'y sécrétait naturellement. Avec un défilé de cette dégénérescence généralisé : cassettes de zoophilie accessibles dans les bazars d'autoroutes en Espagne, goûts des européennes pour les chiens, féminisation des hommes et développement généralisé de l'homosexualité, développement des associations d'hommes battus par leurs femmes, alcoolisme, jeunesse débile incapable de se défendre...

Après cela, et l'émotion extraordinaire donnée par l'écoute du Coran, on pouvait se sentir de taille à serrer la ceinture, et à foncer dans le maquis !

Personnellement il m'arrivait de partager des émotions d'ailleurs parfois justifiées en réalité. Mais je ressentais quelque chose de pathologique, d'hystérique dans les regards hallucinés des vétérans et de certains étudiants. Ma formation philosophique me permettait de garder la tête froide, et une distance critique.

Et puis parfois j'avais le sentiment de me retrouver dans une cellule d'activistes quelconque, entre logique de complot, héros et martyrs de la cause, émulation dans le sacrifice, pression et autocensure, désexualisation et projection de la libido dans le pathos sacrificiel et les partages fusionnels...

En fait je fini par avoir l'impression d'être dans une secte terrible. Le monde semblait partagé entre nos ennemis d'occident, plus tous les renégats et faux musulmans hypocrites, les pires d'ailleurs, et Nous. Nous étions les seuls à porter le flambeau de l'Islam Réel, celui qui avait été annoncé par le Prophète, et qui rassemblerait les rares élus capables dêtre de vrais musulmans dans un monde qui les pourchasserait partout !
Car nous étions à la fin des Temps et cela était annoncé.

Un moment j'en ai eu marre de ce cinéma. Je n'ai pas été le seul. Je suis donc parti un matin, sachant que j'allais être le "traitre", le faible, le renégat. Mais avec le plaisir de connaitre la liberté de ma conscience. Je ne supportais plus cette fabrique de fou et de sacrifié.

ce séjour m'avait renforcé dans l'idée que la liberté était la chose la plus précieuse au monde, et qu'avec cette valeur l'Occident avait déposé quelque chose d'indélébile en moi, et que rien ne pourrait l'entamer. J'ai compris que les islamistes radicaux étaient piégés dans une spirale pathologique infernale, pourvoyeuse de sens, d'héroisme, de fraternité de lutte et de combat qu'on ne trouvait plus en Occident, et que nous aurions à faire pour longtemps à ce rictus nauséabond.

J'ai appris qu'il y avait des causes réelles à l'islamisme sectaire et violent, qui ne sont pas que psychologique ou inhérentes à l'Islam ; qu'elles sont également historiques, politiques et sociales. Que la colonisation, le soutien des dictateurs, la corruption des politiques, la méconnaissance historique et culturelle du monde musulman, sans tout justifier sont des éléments dont il faut avoir conscience.

J'ai compris que mon combat était dans un camp, celui du droit, de la liberté, de conscience, des minorités, des femmes, de la démocratie.
A la diversité des croyances et des religions, et des non religions.
J'ai compris qu'il fallait donner plus d'audience et de visibilité aux musulmans ouverts et réformistes qui partagent ces convictions dans le monde.

J'ai compris qu'il ne fallait pas être dans le camp des simplificateurs, des habitués du bazouka verbal, qui se croient au farwest virtuel, et qui n'ont pas pris la peine de réfléchir au fond de l'histoire, qui préfère les concepts-merguez et saucissons, les crachats, tout en sachant qu'ils attisent les différends et se donnent avec une jublilation malsaine du sens dans leur vie en bouffant symboliquement du musulman !

C'est pas en bavant de haine qu'on résoudra quelque chose. En rejetant l'humanité de l'autre on entretient la barbarie qu'on dénonce. mais peut-être que certains aiment ça ?

C'est en étudiant notre histoire, celle de la méditerranée, en étudiant les religions, et la philosophie et l'anthropologie, en s'inspirant des différentes sources d'actualité géopolitiques...en comprenant que nous sommes tous liés, et qu'il y ades hommes de bonne volonté partout pour préférer la paix et la liberté.

J'ai rencontré dans mon histoire de nombreux musulmans ouverts aux juifs, partageant leurs histoires leurs cultures fraternellement. J'ai rencontré de nombreux musulmans ouverts aux chrétiens, priant avec eux, vivant des alliances matrimoniales. Il y en a de plus en plus, ouvert à la modernité et comprenant que leur religion doit évoluer et se réformer en profondeur.

Voilà un peu...

Posté par Mouslim21 à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Chez les islamistes ! Mon témoignage 1 ère partie

Nouveau commentaire