18 mars 2006

Bravo Amina Wadud ! Première femme en islam à diriger une prière du vendredi

Elles avaient promis et elles l'ont fait, malgré la controverse suscitée par leur décision. Amina Wadud a finalement dirigé la prière du vendredi 18 mars 2005, dans une mosquée de New York City, après avoir prononcé un sermon dans lequel elle a plaidé pour l'égalité entre les femmes et les hommes dans le champ religieux.

"Nous l'avons fait ! Nous l'avons fait ! Nous l'avons fait !" Tel que promis, le Dr Amina Wadud, professeur d'études islamiques à l'université de Commonwealth de Virginie (Usa), a dirigé la prière du vendredi 18 mars 2005 à la mosquée de New York City (Usa). Devenant du coup, «la première femme en islam à diriger une prière du vendredi devant des hommes et des femmes». Dans cette mosquée située à l'ouest de New York, environ cent trente femmes et hommes musulmans ont «créé une nouvelle réalité» dans le monde musulman. «Nous avons réhabilité le rôle des femmes comme chefs dans nos communautés», a-t-on souligné lors de cette prière à l'organisation de laquelle trois femmes ont été à la commande. L'appel à la prière a été fait par une femme, Suehyla El-Attar, alors qu'une autre femme, Saleemah Abdul-Ghafur, a mené le rassemblement pour le zikr. Avant que le Dr Amina Wadud ne dirige la prière après avoir prononcé un sermon dans lequel elle a plaidé pour l'égalité entre les femmes et les hommes dans le champ religieux. Au même moment, hors de la mosquée, des manifestants opposés à cette innovation exhibaient leurs pancartes sur lesquelles on pouvait lire : «May Allah's curse upon : Ameena Wadud, Ahmed Nassef et Asra Nomani» (que la malédiction d'Allah soit sur Amina Wadud, Ahmed Nassef et Asra Nomani). Mais pour l'imam «vedette», cette grande première envoie la lumière à la communauté musulmane en particulier et au monde tout entier en général.

Le Dr Wadud, auteur de «The groundbreaking book Qur'an and woman», et les autorités de la mosquée de New York City avaient soutenu que «le Coran et les hadiths, sources fondamentales de la charia, ont démontré qu'il n'y a aucune prohibition excluant les femmes de diriger une prière mixte». Mieux, ils soutiennent que «le prophète Muhammad a approuvé l'aptitude des femmes à diriger une prière mixte». Seulement, c'est au cours des siècles que «les femmes musulmanes ont perdu leur droit de devenir des chefs spirituels et intellectuels». Il est temps, selon elles, de mettre fin à une croyance traditionnelle qui les a toujours confinées aux dernières rangées de la mosquée.

Pour le professeur Wadud, ce ne sont pas les preuves qui manquent pour justifier l'aptitude de la femme à diriger une prière mixte. Elle en a donné sept à travers le Coran et la Sunna. Selon elle, le prophète (Psl) avait autorisé Umm Waraqah, une femme qui faisait partie de ceux qui ont rassemblé le Saint Coran, à assurer l'imamat. Et celle-ci avait son propre muezzin qui exécutait l'appel aux prières (voire Ahmad ‘Abd al-Rahman Al-Banna, Al-Fath al-Rabbani li Tartib Musnad al-Imam Ahmad ibn Hanbal al-Shaybani ma'a Sharhihi Bulugh al-Amani (Bayrut : Dar Ihya’ al-Turath al- ‘Arabi, n.d.) vol.5, 3:1375 ; Muhammad ibn Sa‘d , Kitab al-Tabaqat al-Kabir (Bayrut : Dar Sadir, 1958) vol.8, p.457).

Faydy DRAME (Source : www.muslimwakeup.com)

Posté par Mouslim21 à 21:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Bravo Amina Wadud ! Première femme en islam à diriger une prière du vendredi

Nouveau commentaire